Aujourd’hui, j’ai été déçue de moi

Aujourd’hui, j’ai été déçue de moi

Aujourd’hui, j’ai été déçue de moi

Aujourd’hui, j’ai vu ma fille revenir de l’école un peu maussade. Je n’en ai pas fait de cas et j’ai décidé de continuer à travailler, de continuer ma to-do list professionnelle dans mon bureau.

Un peu avant 18 h, j’ai commencé la to-do list de maman, celle que tu connais probablement aussi bien que moi : courir préparer le souper et passer aux devoirs. Ma fille n’était pas en super forme, mais elle travaillait tout de même.

Une fois qu’elle a eu terminé, je suis retournée dans mon bureau pour : Préparer mes ventes

  • Faire des impressions
  • Faire mes corrections
  • Préparer mes visuels pour les prochaines campagnes
  • Faire tout ce que j’avais à faire #mamanprofetentrepreneure

 Je n’ai pas pris le temps de m’arrêter pour jaser avec ma fille.

 Quand est arrivée l’heure du dodo, je suis allée la rejoindre dans son lit comme tous les soirs.

 Elle m’a alors dit : « Maman, je veux que tu arrêtes de travailler! T’es jamais là, et tu me dis tout le temps "attends minute, je vais aller terminer ça" et tu ne finis jamais! ».

Je pense que j’ai entendu mon cœur se fendre en deux, ou plutôt en un millier de petits morceaux...

 J’ai essayé de la rassurer en lui disant que je l’aimais et je lui ai expliqué pourquoi je travaille autant, mais j’avais les yeux pleins d’eau. Je crois que je n’étais vraiment pas convaincante, parce qu’une fois que j’ai eu terminé, elle m’a regardé et m’a répondu : « Maman, ce que j’ai besoin, c’est que tu sois avec moi! ».

 Ouf, le gros câlin qui a suivi cette petite phrase.

 Quand j’étais enceinte, je ne voulais pas être ce genre de mère là. Je voulais être la mère qui serait présente, attentive, et je me suis laissée absorber par mon travail et par mon entreprise.

 J’aime mon travail, mais j’aime encore plus mes enfants. Malgré tout, je les ai laissés de côté, sans même m’en rendre compte.

 À partir de maintenant, j’aurai une plage horaire consacrée à elles dans mon calendrier. Plus question de passer à côté!

 Parce que tu sais quoi? Mes to-do list peuvent attendre. Pas mes enfants.

Laissez un commentaire

* Champs obligatoires

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés